Témoignage d’Axel Brosse, apprenti en chaudronnerie, soudage

AXEL, APPRENTI AU PÔLE FORMATION ADOUR, DEUX FOIS MÉDAILLÉ AU CONCOURS « UN DES MEILLEURS APPRENTIS DE FRANCE »

 

 

À 17 ans, Axel prépare un CAP Réalisations Industrielles en Chaudronnerie (RICS) en apprentissage. Il partage son temps entre le Pôle Formation Adour et l’entreprise EfCI. Son métier ? Former le métal et fabriquer des pièces destinées aux industries de la chimie fine, de la pharmacie et de la cosmétique. Cette année, Axel a obtenu deux médailles au concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » dans la catégorie soudage. Une expérience qui illustre l’excellence de la formation en alternance.

 

Qu’est-ce qui t’a poussé à t’orienter vers une formation en apprentissage ?
 

La combinaison entre les cours et le travail en entreprise me permet d’acquérir rapidement des compétences reconnues. Comme j’aime préparer la matière brute et former le métal, j’ai choisi de m’orienter vers la chaudronnerie. J’avais envie d’obtenir un savoir-faire en soudure afin de pouvoir ensuite former tous types de pièces en métal.

C’est à la suite de mon stage de troisième que j’ai découvert mon entreprise actuelle. Aujourd’hui, je travaille au sein d’une équipe dans laquelle il y a un fort esprit de cohésion et une bonne ambiance. Mes collègues m’ont d’ailleurs beaucoup aidé à préparer le concours en me transmettant des conseils techniques.

 

Justement, peux-tu nous expliquer comment tu as préparé le concours ?

 

La première personne à m’avoir parlé de ce concours est mon formateur au Pôle Formation Adour. Comme j’avais envie de savoir si j’étais capable de remporter le concours et que j’étais curieux de challenger mes savoir-faire, j’ai accepté de relever le défi.

Le principe du concours est simple : il faut fabriquer en trois mois une pièce de métal à partir d’un plan donné. Pour me préparer, je me suis entraîné au sein de mon entreprise et, pendant les semaines de formation au Pôle, je fabriquais la pièce avec l’aide de mon formateur. Le jour du concours, des inspecteurs et un jury sont venus au Pôle Formation afin d’évaluer la pièce finalisée. J’ai obtenu la médaille d’or départementale et la médaille d’or régionale dans la catégorie soudage !

 

Depuis que tu es entré en apprentissage, quel regard portes-tu sur ton parcours ? 

 

Je suis fier d’avoir réussi ce challenge et ce grâce aux savoir-faire et aux techniques que j’ai pu acquérir lors de ma formation. Je sais que le soutien de mes formateurs et les conseils de mon entreprise ont contribué à ma réussite au concours « Un des Meilleurs Apprentis de France ». J’ai donc décidé de me présenter au prochain concours en 2020. Nous sommes d’ailleurs déjà en train de commander la matière première !

Ensuite, j’ai pour projet de poursuivre en CQPM Soudeur, afin d’obtenir des licences et de me spécialiser. Ce domaine me plaît car c’est une compétence recherchée par les entreprises et où la possibilité de fabriquer des pièces variées. Cela permet d’évoluer et d’avoir ensuite un large choix de secteurs et d’entreprises où travailler.

 

Quels conseils donnerais-tu aux jeunes qui veulent s’orienter vers l’industrie en apprentissage ?

 

L’apprentissage permet d’acquérir des compétences reconnues tout en se formant. Il faut montrer beaucoup de sérieux et d’envie de réussir.

L’alliance entre le diplôme obtenu en fin de formation et l’expérience professionnelle est très recherchée par les entreprises. Mon conseil ? Trouvez d’abord votre formation, puis votre entreprise et ensuite lancez-vous !

Newsletter
Recevez des informations selon votre profil