fbpx

Témoignage de Morgane Bryssens, apprentie en aéronautique

MORGANE, APPRENTIE EN BAC PRO AERONAUTIQUE OPTION SYSTEMES AU PÔLE FORMATION ADOUR

 

 

À 21 ans, Morgane Bryssens prépare un Bac Pro Aéronautique option Systèmes en apprentissage. Elle partage son temps entre le Pôle Formation Adour à Lanne (65) et l’entreprise Safran Helicopter Engines à Bordes (64). Son métier ? Assembler les pièces du MAKILA, un moteur d’hélicoptère utilisé dans l’aviation militaire.

 

Qu’est-ce qui t’a poussé à t’orienter vers un Bac Pro Aéronautique option Systèmes en apprentissage ?

 

À la suite d’un Bac Pro dans les vignes et dans le vin, j’ai fait une première année de BTS dans le commerce de vins et spiritueux. Je ne me sentais pas à l’aise avec le côté relationnel et commercial de mon métier, c’est pour cela que j’ai voulu complètement me réorienter.

Je ne savais pas vraiment vers quel secteur m’orienter, je suis donc allée à la Mission Locale de Morlaàs. J’ai passé un test pour connaître les métiers qui pouvaient me correspondre et l’aéronautique est ressortie. Mon père travaille dans ce secteur et me parle souvent de son métier, ce qui m’a permis de me renseigner sur les formations possibles.

La Mission Locale m’a proposé de participer à l’Odyssée de l’Industrie, un parcours découverte des métiers proposés par le Pôle Formation Adour. Lors de cette matinée, j’ai pu visiter les ateliers, découvrir différents secteurs industriels et échanger avec un Chargé d’Information Orientation Métiers qui m’a conseillé sur les formations en aéronautique proposées sur le site de Lanne (65).

Après un entretien, je me suis inscrite en aéronautique et j’ai commencé à chercher mon entreprise.

Je suis en apprentissage dans l’entreprise Safran Helicopter Engines à Bordes (64) où je travaille sur le moteur d’hélicoptère MAKILA. Je suis principalement formée sur le Module 1 « entrée d’air », c’est ce qui permet au moteur d’absorber tout l’air pour le faire fonctionner.

 

Pourquoi as-tu décidé de faire une formation industrielle en apprentissage ?

 

Lorsque j’étais en BTS commerce de vins et spiritueux, j’étais déjà en apprentissage et j’aimais bien le fait d’avoir 2 semaines en formation et 2 semaines en entreprise. Du coup, j’ai voulu garder ce rythme entreprise/formation, car je ne voulais pas repasser en formation 100% scolaire. Je voulais continuer de découvrir le monde du travail.

 

Peux-tu nous parler de ta formation : Bac Pro Aéronautique option Systèmes ?

 

En formation, on ne travaille pas que sur des moteurs comme dans mon entreprise, ce qui me permet de me former sur d’autres choses comme l’électricité, les trains d’atterrissage, etc. Nous avons également la chance d’avoir un avion à notre disposition, ce qui nous permet de travailler et de voir toute la mise en œuvre dessus. De plus, au Pôle Formation Adour, nos formateurs nous enseignent toute la partie théorique que l’on ne voit pas en entreprise et qui est très intéressante et importante.

Au niveau des matières générales (français, maths, etc.), moi je n’en ai pas parce que j’ai déjà obtenu un Bac Pro. Du coup, pendant que les autres sont en classe, je suis en atelier et j’en profite pour approfondir la partie théorique ou la partie pratique. L’avantage que j’ai par rapport aux autres, c’est que si je n’ai pas compris quelques choses, je peux demander à mes formateurs et avoir un cours particulier. 

 

As-tu une idée de ce que tu voudrais faire plus tard ?

 

Après l’obtention de mon Bac Pro Aéronautique, si mon entreprise me propose un poste, j’accepterai afin de rentrer dans la vie active. Et si, elle ne peut pas me garder, je poursuivrais mes études en BTS.

 

Quel conseil donnerais-tu à un jeune qui souhaiterait se former en aéronautique ?

 

Je pense qu’il faut être passionné et rigoureux, car c’est un travail important. En formation comme en entreprise, il faut être très attentif et très vigilant, car une fois les pièces finies, elles sont assemblées sur de vrais avions qui transportent ensuite des gens. On a donc un peu la vie des gens entre nos mains. Les moteurs que je réalise en entreprise, servent pour des hélicoptères militaires, je trouve ça vraiment valorisant de travailler pour l’armée. Lorsque je regarde un hélicoptère dans le ciel, il y a 95% de chance, que son moteur soit passé entre mes mains.

 

Pourquoi as-tu décidé de participer au « Programme des Ambassadeurs de l’industrie » ?

 

À travers ce programme, je voulais faire connaître mon métier et je voulais expliquer ce que j’apprends en formation et en entreprise. Dès que je peux, je participe aux portes ouvertes du Pôle Formation Adour, car j’aime conseiller les personnes qui hésitent entre les deux formations aéronautiques (option Systèmes et option Structure) qui sont proposées. C’est touchant de voir qu’en partageant mon expérience, je peux aider les personnes en phase d’orientation à trouver la formation qui leur correspond.

Newsletter
Recevez des informations selon votre profil